Ils font l’éco : focus sur Wynsep

6 questions à Pierre Riollet, Directeur Commercial et Co-fondateur de la société Wynsep (qui fabrique une électrophorèse capillaire et distribue des solutions analytiques), hébergée à la pépinière Prologue depuis 4 ans

 

1)      Pourquoi avoir intégré la pépinière ?

Au printemps 2011, nous étions 3 personnes et nos bureaux étaient situés à l’époque chez Michel Nertz (Fondateur et actuel Président de WynSep). Le besoin d’intégrer des locaux d’entreprise s’est rapidement fait sentir et c’est assez naturellement que nous nous sommes tournés vers les pépinières. Les modalités de paiement souples, les services communs et l’esprit « Start-Up » étaient pour nous très intéressants dans la phase d’amorçage dans laquelle nous étions. L’emplacement de Prologue au cœur de Labège-Innopole, la proximité du centre commercial de Labège et des commodités utiles pour l’entreprise étaient également des critères très importants.

 

 2)      Au-delà des services classiques d’une pépinière, qu’avez-vous trouvé de plus à Prologue ?

Ce qui a été particulièrement marquant,  c’est la qualité d’écoute et la prise en compte de nos avis et remarques. Les permanences et les formations organisées sont également un atout important et nous les utilisons encore très régulièrement. Les relations avec les autres entreprises et leurs dirigeants sont entretenues périodiquement par un déjeuner « Networking » et constituent un vrai plus

 3)      Où en est Wynsep aujourd’hui ?

Nous sommes actuellement 6 personnes et réalisons un CA de 500 k€ dont 40% à l’export. Après avoir vendu en Asie, nous avons vendu pour la première fois en 2015 en Amérique du Sud et aux Etats-Unis. Nous vendons notre appareil aujourd’hui principalement dans les universités et les écoles spécialisées et nous avons vendu notre premier analyseur spécialisé sur la base de notre instrument modulaire dans un hôpital.

Nous sommes globalement en phase avec nos objectifs et avec notre business plan. Nous sommes sur un rythme de croissance importante et nous prévoyons un CA de 800 k€ en 2016. Si le négoce représente encore une part importante de notre CA, nous prévoyons d’inverser ce rapport dans le courant de l’année.

Nous développons un partenariat intéressant avec une ONG et une université suisse pour fournir aux pays africains des solutions pour l’analyse de contrefaçons de médicaments.

 4)      Quels sont vos projets à court et moyen terme ?

Le projet de développement de la société s’articule autour de la mise sur le marché d’analyseurs spécialisés pour la santé et L’environnement.

Nous travaillons sur plusieurs projets : dépistage de drépanocytose (maladie grave de l’hémoglobine), analyse de l’eau (pesticides, résidus de médicaments, perturbateurs endocriniens…). Nous travaillons transversalement sur ces marchés sur la mise au point d’analyseurs en dehors du contexte laboratoire pour proposer ces analyses aux utilisateurs primaires (industriels sans véritable infrastructure de laboratoire) et via des stations d’alerte à proximité des sources de problèmes de santé et de pollution interrogeables à distance.

Nous allons participer à la prochaine édition canadienne d’un congrès scientifique spécialisé, au printemps. Cela sera pour nous le point de départ d’une stratégie de développement de la société en Amérique du Nord.

L’accroissement de nos ventes va générer un besoin en fond de roulement que nous allons devoir financer par plusieurs mécanismes à l’étude en ce début d’année. Plusieurs recrutements sont prévus notamment en R&D pour nous permettre d’atteindre nos objectifs de développement de produits.

5)      Un autre exemple de réussite sur le Sicoval ?

J’ai remarqué la Société Scoop It qui a pris une dimension internationale sur un segment très tendance et ultra-compétitif. C’est aussi peut-être mon côté geek.

J’ai suivi avec intérêt le développement de Sigfox et de son fondateur Ludovic Le Moan. Il y a en a tellement que c’est difficile de résumer.

 6)      Qu’est-ce qui vous met de bonne humeur le matin ?

J’aime beaucoup ouvrir mes emails le matin et découvrir de nouvelles demandes de clients. Il y a un côté grisant à  pouvoir aujourd’hui développer notre visibilité sur des zones géographiques éloignées et à faire connaître le produit que l’on a vu naître.

 

La présentation de l’entreprise et l’activité

WynSep conçoit et fabrique un appareil d’électrophorèse capillaire modulaire pour analyser des substances dans les domaines pharmaceutique, agro-alimentaire, environnemental et de la chimie.

L’offre (produit, service, technologie)

Le Wyn-CE est un instrument d’analyse modulaire capable de s’adapter à des applications, des domaines et des usages différents. Il est proposé sous la forme d’analyseurs polyvalents ou d’analyseurs spécialisés pour réaliser certaines analyses. Il permet une analyse très précise d’un échantillon en séparant les différents constituants avant de les détecter. WynSep dispose d’un laboratoire de développement de méthodes d’analyse.

La proposition de valeur

La technique utilisée permet d’analyser très précisément la composition d’un échantillon. L’appareil est simple, rapide et très économique. Il n’utilise pas ou peu de solvant et est donc écologiquement plus « propre » que les autres appareils. Il est peu gourmand en énergie et peut-être autonome, ce qui le rend très bien adapté aux pays émergents ne disposant pas d’un maillage de laboratoires et de moyens importants.

Le marché cible

L’offre vise actuellement les laboratoires d’analyse dans le domaine académique (lycée, école, université), et les laboratoires de contrôle dans plusieurs domaines dont la pharmacie, l’agro-alimentaire, l’environnement, la chimie et le domaine légal (police scientifique, dopage…). La société est engagée dans un partenariat avec une ONG et une université suisse pour la détection des contrefaçons de médicaments en Afrique, Asie et Amérique du Sud.

 

Wynsep en vidéo : 

 

Wynsep : Prologue 1 - 815 La Pyrénéenne 31670 Labège - Tel : 05 34 31 05 89 - contact @ wynsep.com - www.wynsep.com/fr

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules